Une agence spécialisée de l’Union africaine

ACBF

Coin COVID-19            soutenir notre travail

Home | Media | News | COMMUNIQUÉ : 29e SESSION ANNUELLE DU CONSEIL DES GOUVERNEURS DE LA FONDATION POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN AFRIQUE

COMMUNIQUÉ : 29e SESSION ANNUELLE DU CONSEIL DES GOUVERNEURS DE LA FONDATION POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN AFRIQUE

Virtual
27 nov, 2020
NOUS, participants à la vingt-neuvième Session annuelle du Conseil des Gouverneurs de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF), comprenant des Gouverneurs représentant les États membres, des représentants des partenaires au développement multilatéraux et bilatéraux, des observateurs et des invités spéciaux, nous réunissant virtuellement le 11 novembre 2020 :
1. Notant que le renforcement des capacités est une question transversale qui a été et reste au centre du débat sur le développement sur le continent ;
2. Notant que les partenaires multilatéraux : la Banque africaine d'import-export (Afreximbank), la Banque africaine de développement (BAD), la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), la Banque mondiale, le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et l’Union africaine (UA) parmi d'autres parties prenantes, se sont engagés à poursuivre leur collaboration et leur partenariat avec l'ACBF pour relever les défis en matière de capacités sur le continent, en particulier dans les domaines de la gestion de la dette, de l'investissement dans le développement des compétences et la génération de connaissances, de la mise en oeuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), de l'autonomisation des femmes et des jeunes et de la transformation du secteur public par le renforcement des capacités numériques ;
3. Exprimant notre satisfaction quant à l’engagement constructif entre l’ACBF et les partenaires multilatéraux et bilatéraux dans le développement de programmes qui répondent à l’impact négatif de la pandémie de COVID-19 sur la plupart des pays africains ;
4. Conscients que les ravages de la pandémie de COVID-19 sur le continent africain risquent d’annuler les acquis des réalisations accomplies au fil des ans en matière de renforcement des capacités, et que cela risque d’entraver le développement dans un avenir proche si des efforts ne sont pas déployés pour intensifier les activités permettant de relever efficacement les défis d’une croissance inclusive et durable ;
2 FAIRBAIRN DRIVE, MT. PLEASANT, HARARE, ZIMBABWE, P.O. Box 1562 HARARE
Telephone: (+263-4) 304663, 304622, 332002, 332014 Cell: +263 772 185 308 - 10
Fax: (+263-4) 303071, E-mail: root@acbf-pact.org; Web site: www.acbf-pact.org
5. Reconnaissant que le rôle de l’ACBF de relever les défis en matière de capacités sur le continent est maintenant plus important que jamais et que l'Union africaine le reconnaît en approuvant le soutien au programme de l'ACBF ;
6. Conscients du fait que pour que l’ACBF puisse accroître son empreinte sur le continent au profit des États membres et fonctionner de manière efficace et efficiente, les coûts opérationnels de la Fondation devraient être de plus en plus à la charge des États membres. Par conséquent, nous :
(i) demandons à l’ACBF de poursuivre ses efforts de renforcement des capacités pour aider les États membres à renforcer leur résilience et à répondre efficacement à l’impact de la pandémie de COVID-19 et du redressement et de la reconstruction post-COVID-19 ;
(ii) saluons le partenariat entre l’UA et l’ACBF qui a abouti à l’adhésion de l’UA aux organes de gouvernance de la Fondation, créant ainsi un cadre pour une plus grande coordination, transparence et responsabilité des résultats de développement ;
(iii) saluons également la décision de l’UA de fournir un soutien direct au programme de l’ACBF et encourager la Commission de l’Union Africaine (CUA) à mettre en oeuvre la plupart des programmes de développement des capacités prévus par l’intermédiaire de l’ACBF et en partenariat avec elle ;
(iv) incitons les États membres africains à honorer leurs engagements et à verser leurs contributions financières au Plan stratégique 2017-2021 de l’ACBF, et ce sans plus tarder ;
(v) saluons les efforts de l’Afreximbank, la BAD, la BADEA, le PNUD, la Banque mondiale et la CUA pour engager l’ACBF dans le développement de nouveaux programmes qui pourraient répondre aux multiples insuffisances de capacités dans de nombreux pays africains ;
(vi) reconnaissons le soutien important de certaines fondations qui fournissent des ressources financières à l’ACBF pour intervenir dans des domaines critiques tels que l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes et le renforcement institutionnel ;
(vii) invitons les partenaires de développement mondiaux à choisir une approche coordonnée du développement des capacités en Afrique en investissant dans les domaines prioritaires par le biais de l’ACBF.
7. Prenons note des progrès réalisés dans les négociations pour un accord de pays hôte entre l’ACBF et la République fédérale démocratique d’Éthiopie et attendons avec intérêt que la question soit réglée ;
8. Félicitons l'ACBF pour les efforts déployés au fil des ans afin de relever les défis en matière de capacités sur le continent ;
9. Attendons avec impatience la prochaine réunion du Conseil des gouverneurs.
Ken Ofori Atta

Le partenariat entre le Ghana et l'ACBF est une formidable bénédiction pour nous et l'occasion pour le Ghana d'accueillir la 26e Session du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF est donc une chose qui nous tient à cœur.


Honorable Ken Ofori Atta, Ministre des Finances du Ghana et actuel Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF
Goodall Gondwe

L'Afrique a autant besoin de l'ACBF maintenant qu'au moment de sa création en 1991, et probablement plus.


Honorable Goodall Gondwe, ancien Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF et Ministre des Finances du Malawi
Lamin Momodou

À notre avis, les réalisations remarquables de l'ACBF au cours des 26 dernières années ne sont pas fortuites. Elles sont le fruit d’un travail acharné, du dévouement, de l’engagement, d’un leadership déterminé, de l’appui des pays membres et d’un partenariat productif.


M. Lamin Momodou MANNEH, Directeur du Centre de service régional du PNUD pour l'Afrique
Erastus Mwencha

La reconnaissance de l'ACBF comme Agence spécialisée de l'Union africaine pour le renforcement des capacités inaugure une nouvelle ère de renforcement des capacités par l'ACBF qui nécessitera un niveau d'engagement politique et un soutien financier appropriés de la part de toutes les parties prenantes.


S.E. Erastus Mwencha, Président du Conseil d’administration de l'ACBF
Thomas Kwesi Quartey

L'ACBF a reçu le statut d'agence spécialisée en raison de son potentiel de transformation de l'Afrique par le renforcement des capacités.


S.E. Thomas Kwesi Quartey, vice-président de la Commission de l'UA
1
2
3
4
5
X